Annonce

En 2010 un grand groupe d’écrivains et journalistes français effectua un voyage sur le chemin de fer Transsibérien. En résultèrent plusieurs livres et un grand nombre d’articles, et une série d’émissions furent préparés pour la radio française de là-bas. Cette année, année des Saisons de la langue et littérature russe en France et Saisons de la langue et littérature française en Russie, marque pour les littéraires français une nouvelle expédition Sibérienne, cette fois a partir du milieu du courant du fleuve Ienisseï vers le nord.  A partir d’Abakan les écrivains passeront en bus a travers Shoushenskoe et Minoussinsk jusqu’a Krasnoïarsk, et de la en bateau descendront vers Doudinka et Norilsk. C’est réellement une «route abrupte» si l’on se rappelle le fameux roman de Evgenia Ginzburg. En effet, les endroits éloignés sur les deux rives du Ienisseï ont longtemps été un endroit d’exil pour les personnes indésirables. La plupart des décembristes passèrent du temps a Minoussink et Ienisseïsk, Oulianov-Lénine passa trois ans a Shoushenskoe et le jeune Staline du temps a Touroukhansk.

Des décennies après les prisonniers des goulags staliniens construisaient les ports nordiques d’Igarka et Doudinka, édifiaient les murs de l’usine d’extraction et traitements des minéraux de Norilsk. Les écrivains français verront défiler devant leurs yeux de nombreuses zones naturelles, de la steppe a la taïga profonde, et pourront profiter de vues fantastiques sur la faune sauvage, rencontrer des gens qui aujourd’hui, dans les conditions difficiles du Nord, travaillent pour le bienfait d’une Russie nouvelle et libre.

Le voyage commencera le 20 juillet a Abakan, d’ou les invites français se dirigeront vers Shoushenskoe, puis Minoussink, visiteront le fantastique kourgane de Salbyksk, puis se dirigeront vers Krasnoïarsk. Ici ils effectueront une visite du village Ovsyanka, d’ou est originaire l’écrivain Astafiev, et de la station hydroélectrique de Krasnoïarsk, verront aussi la réserve naturelle «Stolby» et le musée de l’artiste Surikov. Et puis le bateau à trois étages «Alexandre Matrossov» les attendra pour un départ solennel sur le Ienisseï. Le voyage est programmé avec le festival «Enfants d’une même rivière» qui est organisé chaque année par le Ministère de la Culture de la région de Krasnoïarsk. Lors des arrêts du bateau les invités pourront apprécier les concerts d’ensembles musicaux, de petites excursions, des rencontres avec les amateurs de lectures locaux, des discussions sur les nouveaux livres russes et français, des distributions d’autographes. Un grand programme excursionniste est organisé pour les écrivains à Doudinka, Igarka et Norilsk. Des rencontres avec de créatifs intellectuels sont prévues. Quelques littéraires russes participeront à ce voyage, ce qui favorise l’organisation de «tables rondes» a bord, les échanges de points de vue sur les questions essentielles sur la vie d’aujourd’hui et l’art.

Les écrivains reviendront à Moscou le 30 juillet, ou se tiendra une presse-conférence finale.


Les commentaires sont interdits.